Trouver des clients est la principale activité d'un chef d'entreprise

Abonnez vous a ce blog pour échanger sur la prospection commerciale et l'usage d'internet pour nous faciliter nos prospections

Revenir à l'ensemble des articles.

lundi 4 juin 2012

Quelques conseils pour réussir sa période de soldes.



1) Vos clients fidèles doivent le rester :

Proposez  à vos meilleurs clients une journée de soldes en avant-première. Votre but est de les gâter pour qu’ils reviennent acheter sur votre site.  « De nombreuses enseignes de prêt-à-porter le propose à leurs clients porteurs de cartes privilèges, pourquoi pas dans l’e-commerce ? » s’interroge Peggy André. Pour choisir les clients qui pourront profiter de cette journée exceptionnelle, sélectionnez bien entendu « vos plus réguliers et plus gros acheteurs ».


2) Le visuel joue son rôle :

Comme pour les différentes fêtes, mettez en place un habillage spécial sur votre site pour signifier à votre clientèle que la période des soldes est arrivée. Peggy André conseille d’intégrer à votre boutique « un habillage discount, un slider informant des meilleurs affaires, des coups de cœur du site et des tops promos ». N’hésitez pas à« en faire un peu trop pour qu’en un coup d’œil l’internaute repère les bonnes affaires et décide de rester sur votre site pour y faire ses achats ». Vous devez vous différencier de la concurrence en présentant des offres très avantageuses et voyantes « quitte à rendre votre design moins joli ». « Le orange, le fluo et les gifs ont toujours favorisé l’augmentation des ventes en période de soldes. » souligne Peggy André.


3) Des prix rabaissés :

La période des soldes  vous permet de déstocker certains produits que vous n’avez pas l’intention de recommander et d’autres plus saisonniers. Durant cette période, beaucoup d’enseignes cassent leurs prix de façon importante. « En-dessous de – 30% de réduction cela n’a pas d’intérêt pour les internautes qui peuvent bénéficier de -50 à -60% d’emblée chez de nombreuses enseignes bien connues » nous informe Peggy André. N’ayez pas peur des gros rabais. Le but étant principalement d’accroître le nombre de visite sur votre site. Souvenez-vous que « du stock qui dort, c’est de la trésorerie en moins pour une société ! Donc autant vendre vos produits à un petit prix que de les laisser en vente pendant des mois ».


4) Ne négligez pas les détails :

Selon Peggy André vous devez être particulièrement attentif à deux détails techniques.
D’abord « assurez-vous que votre serveur tiendra la montée en charge lors de l’ouverture officielle des soldes. Généralement à 8h du matin le premier jour, et le week-end suivant on observe un pic intense de visites et de ventes ». Certains logiciels permettent de tester votre serveur et savoir combien de connections simultanés il peut supporter. Vous pouvez également  contacter votre hébergeur et lui expliquer la situation, il augmentera sans soucis la capacité de connections simultanées sur votre site. Finalement, « vérifiez avec votre banque que votre TPE pourra contenir les paiements en ligne sans bugs. Chez Bagatelles, chaque année aux soldes de janvier, nous observons un pic de visites digne d’une Saint Valentin ou de la fête des parents. Bon nombre d’internautes font leurs stocks de cadeaux pour l’année en cette période de soldes » !


5) Faites connaître vos intentions :

Pensez à avertir vos clients de l’arrivée imminente de la période des soldes, comme vous le feriez pour n’importe quel autre évènement. Peggy André vous conseille : « envoyez votre newsletter la veille ou 2 jours avant l’ouverture officielle des soldes pour rappeler aux clients que votre site offrira de fabuleuses soldes avec des avantages supplémentaires rien que pour eux ». Vous pouvez appâter les plus réticents à venir sur votre site, en offrant dans votre newsletter des « frais de ports gratuits ou des codes promo ».


6) Servez-vous des réseaux sociaux :

Facebook est une plateforme très utile pour informer vos « fans des articles soldés et pour faire du Teasing avec des bons de réduction offerts à certaines heures de la journée » note la gérante de Bagatelles. Faites vivre votre page Facebook en lançant par exemple « un concours pour gagner des remises supplémentaires ». Le but étant au final de communiquer sur vos soldes et donc entraîner vos « fans » à visiter votre site.


7) Les clients non satisfaits :

N’oubliez pas que pour la vente à distance, en période de solde, le consommateur peut retourner son produit sous 7 jours après réception, ce qui n’est pas forcément le cas pour les soldes en magasin où certains marchands ne reprennent, ni n’échangent les produits.
Un petit rappel sur la législation concernant les soldes : http://www.legifrance.gouv.fr/ www.legifrance.gouv.fr.


Vous voyez donc que la période de soldes nécessite un investissement considérable pour être bien réalisée. Comme le rappelle Peggy André « C’est une étape importante de la vie d’une entreprise, impossible de passer à côté, de ne pas la préparer assidument  ».
Suivez donc nos différents conseils pour réussir cette période clef.

vendredi 1 juin 2012

Les cinq tendances du e-commerce à mettre en avant pour 2012

- La délégation e-commerce :
La délégation e-commerce connait de beaux jours, et cette tendance risque fort de s’intensifier en 2012 vu les géants du Web qui investissent ce marché. Le but de la délégation est  pour une marque ou un site, de confier les clés de sa boutique en ligne à un prestataire spécialisé. La marque pourra ainsi maximiser son activité commerciale, en générant un maximum de chiffre d'affaires en ligne.

- Le social commerce :


Le principal élément du social commerce est  Facebook, mais il n’en est pas la seule forme. Il peut être une F-boutique constituée des meilleures ventes du site marchand,  de contenus exclusifs, etc… Ou encore il peut modifier l’aspect d’un site de e-commerce, afin de le rendre compatible avec Facebook. Par exemple le bouton “J'aime”. Ces éléments permettent au site marchand d'être intégré au fameux Open Graph de Facebook. Prochainement, de nouvelles fonctionnalités devraient être déployées, telles que “Je veux”, “J'aimerais que l'on m'offre ce produit” ou encore “Je suis propriétaire de ce produit”, pour mieux connaître les besoins des utilisateurs Facebook.

- Le multicanal :


Les canaux de vente en ligne se multiplient, et cela de plus en plus vite.  Des terminaux mobiles, en passant par les tablettes, jusqu’à la révolution prochaine des télévisions connectées, il faut s’attendre à une forte croissance du chiffre d’affaires réalisé par ces canaux en 2012. Les smartphones, les tablettes et les télévisions sont certainement les canaux de demain.

- La vente en ligne d’automobiles :


La vente d’automobiles en ligne est désormais un point non négligeable grâce aux nombreux acteurs disponibles  en ligne. En France beaucoup de sites spécialisés ont fait leur apparition. La vente d'accessoires et des pièces automobiles occupe une réelle place de choix. 74 % des conducteurs interrogés dans le cadre d’une étude CCM Benchmark, envisagent d’acquérir leurs pneus sur Internet. L’utilisation du canal internet dans les années à venir sera un atout clef pour l’automobile.

- Les silver surfers :


Ce  sont toutes les personnes dont l’âge est compris entre 50 et 65 ans, les seniors. Ils sont la nouvelle cible privilégiée des sites marchands. L’offre continue de croître mais elle est encore insuffisante. En France, les seniors représentent 37 % de la population des cyberacheteurs mais pèsent 48 % sur les  31 milliards d'euros du chiffre d'affaires du E-commerce (étude de l'institut LH2).

mardi 12 juillet 2011

Yahoo comme une peau de chagrin

Yahoo annonce la disparition de son site Explorer d'ici la fin de l'année. C'est vraiment une mauvaise nouvelle tant il était pratique pour examiner les backlinks rapidement et gratuitement. Victime sans doute de son rapprochement avec Bing, Yahoo ne semble plus être en mesure de prendre des initiatives d'amélioration de son moteur de recherche et j'ai même clairement l'impression que nous allons rapidement vers une fin inéluctable à la Netscape (pour ceux qui s'en souvienne ).

Pour rappel Yahoo avait inventé le concept d'adwords avant d'être battu à plates coutures par son concurrent Google sur ce terrain au point de déclarer forfait, laissant à Google la place libre. Libre de pratiquer ses prix sans l'ombre d'une concurrence en vue.

En règle générale je n'ai pas beaucoup de compassion envers les entreprises qui refusent de se battre et cèdent facilement à la tentation des rachats et des espèces sonnantes et trébuchantes.Mais ce nouveau renoncement de Yahoo me peine tout de même. Il symbolise une fois de plus notre paradoxe de ne lutter contre les positions dominantes et en même temps de les plébisciter dès qu'on le peut. Je m'étais réjoui en Février 2011 du renouveau de Bing et de sa motivation a relancer un concept... et à la fin de la conférence de presse avait aussi vite déchanté en comprenant que ce fameux concept n'était que la main basse de quelques puissant lobbying bien loin des préoccupations des internautes.

Apple a su montrer que par l'innovation, il n'y avait aucune citadelle imprenable et que l'on pouvait toujours proposer une alternative à ceux que l'on croit immuable et universel. J'attends avec impatience qu'un Steve Jobs des moteurs de recherche émerge, non pas que je sois mécontent de ce que nous propose Google, mais parce que je crois qu'il n'y a que la compétition qui face avancer vite la technologie sans que cela ne se fasse au détriment des utilisateurs. Loin de moi l'idée de cracher ce qu'a pu nous proposer Google dont je suis un fidèle utilisateur, mais le manque de compétiteur freine l'avancée technologique et surtout nous impose des contraintes de plus en plus précises. Les guidelines des webmasters tools deviennent des dogmes plus ou moins compris auxquels il faut se conformer.Je ne veux voir qu'une tête qu'ils disent le 14 juillet!

Est ce un hasard si c'est aussi aujourd'hui que nous apprenons qu'à partir du 22 septembre Google changera son règlement de son Shopping Center? A nous de nous conformer vite à ses nouvelles directives sous peine de sanctions. Voir ce lien .

Les positions ultra dominantes nous reviennent tôt ou tard en pleine face.Il n'y a qu'a voir l'évolution des tarifs des Adwords et leur baisse d'efficacité pour s'en convaincre.Yahoo ne semble plus avoir la volonté de nous proposer des outils fiables et pérennes et peut être n'en ont ils plus les moyens. Bing est empêtré dans des partenariats dénaturant les résultats de recherche.L'internet suit finalement une évolution très industrielles avec son ère des défricheurs et des créateurs, son ère des consolidations et regroupement en tout genre, puis son ère des démembrements.

mardi 3 mai 2011

3 mots clés pour 3 qualités du référencement naturel

Ma checklist référencement
En faisant une recherche de mots clés pour l'un de mes clients, je réfléchissais a quelles sont les expressions les plus significatives des qualités qui doivent développer ceux qui veulent faire du référencement naturel ou tout du moins.

Apprendre à écrire pour le web:

cela signifie que l'on doit porter une attention toute particulière à son contenu et au message que l'on souhaite passer. C'est toujours un compromis entre synthèse, précision mais aussi capacité à détailler pour être complet. Trop de mots ennuis, et pas assez n'est pas suffisamment différenciateur. Je rajouterais deux autres facteurs ( contraintes, nécessités) qui sont d'avoir nos expressions clés clairement exprimées et aussi d'avoir une fraicheur de contenu.  Le renouvellement des textes est souvent l'exercice le plus difficile qui soit mais absolument rien ne peut compenser ce critère d'appréciation pour les moteurs de recherche.

Cultiver sa patience et sa persévérance :

C'est toujours le rythme des moteurs d'indexation des moteurs de recherche qui fixe la vitesse de prise en compte des modifications. De quelques semaines ou mois, pour un site tout neuf à quelques heures ou jours pour un site déjà très populaire. Cette inertie est la composante majeure de l'activité du référenceur et je l'associé souvent à l'image du marin qui lorsqu'il tourne la barre ne voir son embarcation virer que quelques temps plus tard. L'anticipation et la préparation sont donc déterminante et une fois le cap défini , il est bon de s'y tenir et de ne pas en changer toutes les semaines. Noter toutefois que lorsqu'un site est régulièrement mis à jour et ce dans la durée, les moteurs d'indexation passent plus souvent sur le site et donc améliore la réactivité de prise en compte des modifications.

Rester humble et modeste :

La position d'une page sur un mot clés doit toujours être relativisée et confrontée à son efficacité commerciale. Il vaut mieux être 8 ème sur une expression populaire et qui convertie que premier sur une expression trop spécifique. La modestie est aussi de savoir se donner des objectifs atteignables et ne pas vouloir passer devant  a tout prix les plus gros de notre marché. Cela peut prendre beaucoup de temps et  beaucoup d'énergie. Trouver des " niches" est primordial et malin. L'expérience du référenceur dans ce domaine dépasse bien souvent de simples connaissances techniques informatique. Je ne parle pas de savoir optimiser un code , mais d'analyser un marché et de le sentir. La modestie se manifeste aussi , ou surtout , dans l'acceptation de tout remettre en cause de nos certitudes et de reconnaitre que ceux qui ont raison  c'est toujours nos lecteurs, nos utilisateurs et nos clients.

lundi 25 avril 2011

La Prospection Web: facteurs clés de votre réussite internet

Etre commercial sur internet...

Prospection Web, stratégie, tactique.


Si votre développement commercial passe par votre site internet, il est important de construire une stratégie adaptée à ce média : la Prospection Web . Comme toute activité de conquête, elle doit répondre a ce double objectif :
  • Faire venir
  • Aller vers
Ces deux volets sont complémentaires et indissociables à toute action de prospection commerciale.comment peut-on imaginer faire venir de futurs clients dans un endroit, si nous ne sommes pas présents, suffisamment visibles ? C'est pourtant ce que font bon nombre de propriétaires de site Web, se contentant de réaliser leur site et attendant patiemment que les internautes les trouvent et les contactent.ce billet est le premier d'un dossier consacré à la prospection commerciale via le Web et qui abordera en détail point par point l'élaboration de la stratégie, mais aussi sa déclinaison en tactique.

Pour mémoire, la stratégie commerciale correspond à la définition de nos objectifs et la tactique, correspond au moyen de les atteindre. On voit bien ici l'interdépendance entre ces deux fonctions et la nécessité de réfléchir dans le même temps à ces deux aspects de l'action commerciale.

La Prospection Web est l'adaptation de toutes ces techniques commerciales au média particulier qu'est Internet. L'action commerciale sur Internet n'est pas radicalement différente de l'action commerciale faite tous les jours par des commerciaux de terrain. Elle en diffère essentiellement par le fait que la vue à remplacer totalement la parole. L'image et la présentation sont donc prépondérantes et nous devons en permanence anticiper les réactions de nos prospect faute de pouvoir réagir en temps réel comme nous le faisons dans toutes les phases d'argumentaire. Cette nécessité d'anticipation rend l'exercice délicat et nous oblige à tâtonner avec beaucoup d'humilité pour détecter les stimuli les plus performants à notre style de clientèle.

On mesure dans cette introduction, la proximité évidente entre son site Internet et les actions déployées par les commerciaux terrains. Vendre sur Internet, n'est ni plus facile, ni plus difficile que de vendre dans un magasin ou dans une entreprise. Vendre sur Internet c'est d'abord apprendre à vendre puis d'y rajouter la composante technique indispensable à la maîtrise de ce média. Cet ordre des choses me semble être un des facteurs de réussite les plus importants quand on veut réussir sur le Web. Je rencontre encore trop souvent des clients ayant une approche plus technique que commerciale, passant plus de temps dans l'amélioration du code HTML que dans la compréhension de ce que font leur internaute sur le site.

Vendre sur Internet n'est plus une problématique technique depuis bien longtemps. Il n'existe pas de mauvaises solutions sur le Web mais il existe beaucoup de mauvaises utilisations. Ce n'est pas la technologie de la plate-forme qui influencera votre succès mais le temps qu'elle vous demandera à l'administrer. Vous l'aurez compris, il vous faudra pouvoir dégager le plus de temps possible pour vos actions commerciales et donc passer le minimum de temps dans l'administration de votre back office. Le temps ainsi économisé sera judicieusement utilisé pour définir sa stratégie commerciale, mesurer et prendre le recul nécessaire à la réflexion pour faire des bons choix.c'est la raison pour laquelle, sauf dans des cas très particuliers (et j'en rencontre assez peu) je préfère n'importe quelle solution packagée à une solution open source nous imposant tôt ou tard a rentrer dans la technique.je m'étais déjà exprimé sur ce sujet ici.

Libérez-vous du graphisme, libérez-vous de la technique, concentrez-vous sur votre savoir-faire de vendeurs.

Avant de lire les tutoriels Photoshop, CSS, HTML, JavaScript ou flash, les livres sur la stratégie commerciale tels que "stratégie de la vente" de Robert Miller et Steffen Heiman ou " Optimisez vos propositions commerciales " de Giandra de Castro l'une de nos clientes vous seront bien utiles.Apprendre a être des commerciaux efficaces est donc le premier challenge de nos webprospecteurs.

La stratégie Web : une vision pour l'avenir.



La définition de la stratégie est donc la première étape et celle qui nécessite souvent une bonne expérience métier. Si un business plan a été fait avant la création du site nous devrions en retrouver les éléments principaux. Dans la définition de la stratégie, l'étude de la concurrence en est une composante majeure.Il est important de bien connaître son environnement et d'apprécier à sa juste valeur nos forces et nos faiblesses sur notre marché. Idéalement, ce travail doit se faire avant l'élaboration du cahier des charges car sa déclinaison en tactique influencera sur bien des points graphiques mais aussi sur la mise en place de fonctionnalités. Si ce point n'est pas la préoccupation première des agences Web, de par leur profil souvent trop technique, il en résulte des difficultés récurrentes dans les phases de lancement du projet et la déception commerciale et parfois au rendez-vous.

J'attache beaucoup d'importance dans la compréhension de la stratégie commerciale de mon client dans l'élaboration de la proposition que je vais lui faire pour développer son business sur le net. La forte présente « commerciale » de l'entreprise est ici notre atout majeur. C'est sur ce sujet que le consultant Web doit montrer sa véritable valeur ajoutée projet.

Dans mon prochain article je détaillerai quelques points qui me semblent prioritaires dans l'élaboration de sa stratégie commerciale. La prospection commerciale pas une technique en soi mais l'adaptation à un environnement. En cela, tous vos commentaires, toutes vos expériences, enrichiront la réflexion commune à tous les lecteurs de ce blog.